Émotions & Sentiments Poésie

Mélancolie

On n’entend pas toujours le murmure

De la mer dans le creux d’un coquillage.

Le ventre est vide et sourd

Sur les galets froids de l’oubli.

On cherche dans les recoins des roches.

L’écume retient nos souffles, pas nos peurs.

Et si on plonge, carcasses sans carapaces,

Le remous secoue les souvenirs ensablés.

On s’accroche aux tours friables abandonnées,

Vestiges et ruines d’un passage sur les rives.

Dans le plus haut donjon qui résiste,

On regarde les vagues raconter le silence

Pour mieux s’inventer la présence passée…

Traces de pas humides dans le bleu des cieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *