Émotions & Sentiments Nature Poésie

Le jeune homme et la mer

Son sang était une vague

Qui déferlait sur les criques escarpées,

En perlant en guirlandes étincelantes

À la lueur du soleil de midi.

Son front couvert de sueur

Était l’écume des ondes bleues.

En secousses et en cadence

Il faisait s’émouvoir l’entière étendue.

Son âme aux courants se mêlait

Et flottait sur toutes les baies.

Le son sourd de ses soupirs sonnait

Toute la fraicheur de ses imprudences.

Ses muscles vigoureux s’écrasaient

En torrents de force bouillonnants.

Ils auraient à eux seuls enchaîné

Les sirènes languissantes du monde entier.

Ses yeux aux reflets s’étaient mariés.

En miroirs aquarelles ils se mouvaient

Et jamais on n’avait pu apercevoir

Tant de passion dans un seul regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *